Dechets de chantier

La branche de la construction est celle qui produit les plus gros volumes de déchets, soit 500m3 par habitant. En 2004, le canton de Vaud a produit près de 1’200’000 tonnes de déchets de chantier, ce qui est conséquent comparé aux 600’000 tonnes de toutes les autres catégories de déchets. 

Les déchets de chantier peuvent être combustibles (plastiques, bois, cartons), ou inertes (béton, briques). Ils contiennent une part importante de matière minérale (ciment, briques, terre cuite, béton, cailloux, terre, céramiques, etc) et sont composés principalement de matériaux d’excavation et de déblais non pollués, de déchets stockables définitivement en décharge contrôlée pour matériaux inertes, de déchets composites et de déchets spéciaux (peinture, etc.).

Bien gérer les déchets de chantier implique de s'en préoccuper dès le début des opérations. Une bonne planification des quantités attendues, des équipements de tri adéquats sur le chantier et du transport des déchets vers un centre de traitement (ou du traitement sur place) est un prérequis nécessaire à la bonne gestion des déchets. 

La gestion efficace des déchets de chantier bénéficie à l'environnement car elle permet d’économiser les ressources naturelles, de réduire les volumes des gravières et des décharges, de neutraliser des polluants contenus dans les déchets de chantier spéciaux. De plus, elle permet de réduire les dépenses. En 2004, 18.5% des matériaux utilisés dans la construction étaient des matériaux recyclés. Aujourd’hui, le succès du tri est croissant. A noter qu’il existe plusieurs directives cantonales de tri des déchets de chantier à respecter.

Inscrivez-vous à la newsletter

Déchets de chantier, Recyclage matériaux, Valorisation des déchets, Déchets spéciaux | Vaud, Suisse